Nous sommes le 22 Aoû 2019, 19:50

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 97 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: 28 Nov 2018, 20:50 
Hors ligne
VideoBourse family

Inscription: 28 Sep 2015, 15:18
Messages: 777
Trader Baleze a écrit:
C'est un peu compliqué tout ça.

Oui @Trader Baleze, tu as bien raison.

C'est beaucoup trop tordu pour construire cette solution exprès pour contourner l'ESMA.

C'étais juste une réflexion que je m'étais posée dans le cadre d'investissements sur les Darwins. Je m'était aperçu alors que les limitations n'intervenaient pas, ce qui n'était pas évident à priori pour qui n'est pas familiarisé avec Darwinex. :roll:

_________________
Les informations présentées ne peuvent être considérées ni comme un conseil en investissement, ni comme une recommandation d'investissement. Il s'agit de commentaires généraux sur les marchés et de raisonnements que l'on peut tenir à leur sujet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Déc 2018, 15:33 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Blues de l'ESMA, Boom de l'ASIC et Brexit : l'année de la réglementation


Des problèmes de prestataires de services de paiement en Chine aux effets de levier en Europe, ce fut une année difficile pour les brokers du monde entier.

Tous nos lecteurs sont familiarisés avec les mesures d'intervention de l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) qui ont défini l'année du secteur du trading pour les investisseurs particuliers à bien des égards.

Les brokers réglementés par l'Union européenne (UE) ne sont désormais plus autorisés à offrir un effet de levier supérieur à 50:1. Les options binaires ont été interdites, les avertissements de risques standardisés rendus obligatoires et, depuis la mise en application des règles en août, les brokers doivent annoncer le pourcentage de leurs traders particuliers qui perdent de l'argent.

L'un des résultats a été la migration des clients de l'UE vers des brokers offshores. Chaque mois depuis le mois d'août, certains de ces brokers offshores reçoivent entre 2 et 3 millions d'euros de dépôts de traders basés dans l'UE

Nous avons également assisté à la démission du directeur général d'IG Group, Peter Hetherington, en septembre et à une dégradation importante des prévisions de revenus de CMC Markets. De l'autre côté de l'Europe, à chype, un grand nombre de brokers ont annulé ou rendu leur licence.


>> Lire l'article complet sur Broker-FOREX.fr

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Déc 2018, 22:43 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Article des Echos partagé par Phil sur le tchat :

Le gendarme boursier britannique veut sévir contre certains produits spéculatifs

La FCA veut aller plus loin que le régulateur européen. L'autorité propose des interdictions ou des restrictions permanentes sur ces instruments financiers et pas seulement temporaires.
Le gendarme des marchés britanniques a décidé à mener la vie dure aux courtiers en CFD (contract for difference) et options binaires. Les CFD et options binaires sont des instruments financiers dérivés qui permettent de parier sur l'évolution d'un actif sur les marchés (action, devise, matière première, indice etc.), sans que l'investisseur soit propriétaire du sous-jacent.

Pour protéger les investisseurs particuliers, le FCA (Financial Conduct Authority) a lancé, vendredi, une consultation sur ce type d'instruments. Concernant les options binaires, sa proposition est radicale. Il souhaite les interdire. Quant aux CFD, il préconise des restrictions. Il propose de limiter le levier dans une fourchette de 5 à 30, alors que certains produits peuvent proposer des leviers supérieurs à 250 et suggère aussi d'introduire des protections limitant les pertes.

Interdictions et restrictions permanentes
Ces règles sont les mêmes que celles qui ont déjà été mises en place, à l'été dernier, par le gendarme des marchés européens, l'ESMA. Mais en Europe, ces restrictions sont temporaires. Elles se sont appliquées d'août à novembre, puis ont été renouvelées pour une nouvelle période de trois mois soit jusqu'au 1er février 2019. Le gendarme britannique propose qu'elles s'appliquent de manière permanente, comme le lui permet la directive européenne MIFID 2, qui autorise les autorités nationales à interdire définitivement les produits considérés comme dangereux. Une manière de prendre le relais du gendarme des marchés européen.

La FCA estime que les restrictions sur les CFD devraient permettre de réduire les pertes des particuliers de 267,4 millions de livres (300 millions d'euros) à 450,7 millions de livres (500 millions d'euros) ; les interdictions sur les options binaires permettraient aux épargnants d'économiser 17 millions de livres (19 millions d'euros).

La consultation publique est ouverte jusqu'au 7 février. Le régulateur précise qu'il lancera une autre consultation sur les CFD sur cryptoactifs en début d'année.

>> Lire l'article complet sur : https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0600300212085-le-gendarme-boursier-britannique-veut-sevir-contre-les-cfd-et-options-binaires-2228266.php#xtor=CS1-33

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Déc 2018, 23:31 
Hors ligne
VideoBourse family

Inscription: 16 Déc 2013, 00:06
Messages: 1335
Avec l'ESMA dans le collimateur, l'offre que représentent les CFD devient de moins en moins attractive. De plus en plus de brokers n'hésitent plus à proposer à leurs clients de passer sur les futures, mais malheureusement, c'est un marché qui requiert un peu de connaissances pour s'y mettre. Je vous propose donc cet ouvrage concis, mais efficace, pour tout savoir sur le marché des futures et ses spécificités par rapports aux CFD, beaucoup plus simples à manipuler par les particuliers. https://www.amazon.fr/dp/1790282241?fbc ... oIA84JZy_A


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2018, 10:36 
Hors ligne
VideoBourse family
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2014, 20:30
Messages: 1206
Merci pour l'info,


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2018, 10:59 
Hors ligne
VideoBourse family

Inscription: 16 Déc 2013, 00:06
Messages: 1335
Revillier vient de dire en live activtrades propose les options ...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2018, 11:35 
Hors ligne
Membre assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2018, 12:27
Messages: 130
C'est une blague j'espere, vu qu'il ne gagne pas avec les CFD il a trouvé un autre cheval; c'est ridicule.

_________________
https://www.valutrades.com?btag=a_u1280 ... iliateLink


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Déc 2018, 10:01 
Hors ligne
Nouveau

Inscription: 18 Déc 2018, 09:59
Messages: 1
Trader Baleze a écrit:
C'est une blague j'espere, vu qu'il ne gagne pas avec les CFD il a trouvé un autre cheval; c'est ridicule.


Tout à fait d'accord!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Fév 2019, 14:21 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Trois stratégies que les brokers adoptent pour survivre à la réglementation


Je sais que la majorité des acteurs de l'industrie en ont assez de parler de l'ESMA et de "la nouvelle norme" pour l'industrie du trading en Europe. Cela dit, il est essentiel de garder à l'esprit que les brokers ont choisi différentes stratégies pour faire face à la nouvelle réglementation et qu'en tant que journalistes, notre tâche est de tenir l'industrie informée.

Après avoir interrogé plusieurs dirigeants de l'industrie et échangé des points de vue sur l'état du marché, on constate une différence importante entre les différents acteurs du marché. Les objectifs des brokers forex au cours de l'année écoulée ont été largement alignés sur un seul point : la survie.

Les changements radicaux apportés au modèle de revenu des brokers dans l'UE les ont incités à chercher des moyens de rester en activité. Alors que certains prévoyaient qu'ils ne seraient pas en mesure d'affronter la concurrence sur ce nouveau marché, ceux qui restent ont finalement été forcés de devenir créatifs.

Après une phase de consolidation attendue depuis longtemps, les acteurs du marché ont de nouvelles idées pour survivre et dans les lignes qui suivent, nous allons examiner les différentes stratégies qu'ils ont adoptées.


Arbitrage réglementaire

Depuis longtemps, nous savons que des brokers de toute l'Europe se préparent à transférer certains de leurs clients de l'UE vers des filiales hors UE. Cela a été particulièrement important pour les brokers qui ont une large clientèle qui n'est pas nécessairement composée de résidents de l'UE.

Ces entreprises ont adopté une tactique très juridique consistant à accueillir de nouveaux clients de l'extérieur de l'UE par l'intermédiaire d'une filiale australienne. Pour les clients de l'UE qui souhaitent explicitement négocier avec un effet de levier plus important et demander à leur courtier s'ils peuvent s'installer en Australie, la réponse a été positive.

En tant que citoyen de l'UE, chaque client peut s'inscrire auprès de la filiale australienne du courtier de son choix, à condition que la décision soit prise à sa propre discrétion.

L'inconvénient de cette approche est que les autorités australiennes accordent de nouvelles licences depuis un certain temps déjà. On ne sait pas non plus combien de temps durera l'attrait de cette licence.

Si l'on laisse de côté l'Australie, la même tactique peut s'appliquer aux filiales de courtage dans des juridictions comme les Bahamas, Vanuatu, les Seychelles, Belize.

Deux problèmes majeurs se posent pour les brokers qui choisissent cette voie : le traitement des paiements par carte peut s'avérer très difficile et mettre en péril la réputation de leur marque. C'est pourquoi de nombreuses entreprises ont commencé à aborder le marché d'une manière différente : ouvrir une nouvelle marque sous une filiale offshore...

>> Lire l'article complet : http://www.broker-forex.fr/forum/viewtopic.php?pid=9056#p9056

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Mar 2019, 19:24 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Article toujours très intéressant du coté de Broker-Forex.fr, qui devrait toucher ceux qui ont ouvert des comptes auprès de brokers Australiens pour échapper aux restrictions imposées par l'ESMA aux brokers Européens tout en bénéficiant d'une régulation solide :

L'ASIC, suivra-t-elle l'ESMA sur les restrictions de l'effet de levier ?

Avec le durcissement des réglementations en Europe et en Asie, l'Australie est considérée comme un havre de paix - mais cela va-t-il durer ?

Au cours de l'année écoulée, des vagues de réglementations ont rendu certaines régions moins attrayantes pour les traders particuliers, l'Europe en étant un exemple clair. Cependant, la douleur en Europe semble être bénéfique à l'Australie.

Comme vous le savez peut-être, l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a mis en place des plafonds de levier et des restrictions de commercialisation pour un certain nombre d'instruments financiers destinés aux investisseurs particuliers.

Ces restrictions ont été mises en œuvre pour une période de trois mois, mais l'organisme de réglementation a déjà renouvelé les interdictions à plusieurs reprises et il pourrait continuer indéfiniment jusqu'à ce qu'elles deviennent permanentes.

Ces restrictions ont eu un impact négatif sur les maisons de courtage opérant dans ce secteur. Il est maintenant plus coûteux et beaucoup plus restrictif pour les institutions financières d'opérer dans cet espace et les licences financières européennes et britanniques commencent à paraître de moins en moins attrayantes.

Dans un contexte de resserrement de la réglementation, l'Australie s'élève au rang de havre de sécurité

L'un des pays qui semble être le bénéficiaire de cette situation est l'Australie. L'Australie a l'avantage d'être un pays avec un marché du trading bien développé, mais les réglementations ne sont pas restrictives comme c'est le cas en Europe.

Le régulateur local du pays, l'Australian Securities and Investments Commission (ASIC), a intensifié ses efforts pour créer un marché équitable et honnête pour les traders particuliers, mais il n'a pas encore mis en place un plafond de levier pour les contrats pour différence (CFD), les devises (forex) et les crypto-monnaies, ainsi que des restrictions sur la commercialisation des CFD et des options binaires.

En conséquence, le marché a commencé à considérer l'Australie comme un havre de sécurité en matière de réglementation. Cependant, avec les rumeurs selon lesquelles l'ASIC pourrait commencer à suivre la voie de l'ESMA et à imposer des restrictions sur l'effet de levier, le statut de refuge de l'Australie serait-il sur le point de prendre fin ?

>> Lire l'article complet

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Mar 2019, 08:54 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
L'AMF propose d'introduire de manière permanente les restrictions de l'ESMA


L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) s'apprête à mettre en place des mesures complémentaires sur la commercialisation des options binaires et des CFDs. La France a été l'un des pays les plus proactifs en matière de limitation de l'industrie.

Conformément à la réglementation européenne, les régulateurs nationaux peuvent choisir de mettre en œuvre les pouvoirs d'intervention des produits au niveau local, pays par pays. L'AMF fait suite aux mesures prises par la FCA et la BaFin, qui ont adopté à la fin de l'année dernière des mesures adaptées à leurs marchés spécifiques.

L'AMF propose une interdiction permanente des options binaires et une limitation de la commercialisation des CFD à des conditions de trading que nous connaissons déjà : levier limité à 1:30, Stop Out à 50% et protection du solde négatif.

Par ailleurs, l'AMF vise à interdire aux fournisseurs de CFD d'inciter le public à investir dans leurs produits et impose aux entreprises d'afficher des avertissements de risque adéquats. L'organisme de réglementation sollicite les commentaires des participants de l'industrie sur l'intervention proposée à l'échelle nationale.

Changements dans l'industrie du trading pour les investisseurs particuliers de l'UE

Après l'interdiction des options binaires depuis le 2 juillet 2012 et le fait que les produits proposés aux clients particuliers par les brokers de CFDs sont fortement limité, les changements dans l'industrie du trading européenne ont été importants...


Lire l'article complet sur : http://www.broker-forex.fr/forum/viewtopic.php?pid=9088#p9088

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Mar 2019, 09:58 
Hors ligne
Professionnel certifié
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Oct 2011, 12:58
Messages: 3215
Localisation: Sofia, Bulgarie
Fabien LABROUSSE a écrit:
Après l'interdiction des options binaires depuis le 2 juillet 2012 et le fait que les produits proposés aux clients particuliers par les brokers de CFDs sont fortement limité, les changements dans l'industrie du trading européenne ont été importants...


Je crois qu'il y a une erreur de frappe
C'est plutot 2 Juillet 2018 :wink:

_________________
"ceci est mon avis personnel et ne représente en aucun cas celui des sociétés pour lesquelles j'ai travaillé ou pour laquelle je travaille actuellement"

Aides, Conseils, Formations, Webinaire LIVE => http://www.my-trading-forex.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2019, 17:19 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Marc RAFFARD a écrit:
Je crois qu'il y a une erreur de frappe
C'est plutot 2 Juillet 2018
Exact, merci.

Nouvel article de Broker-Forex.fr, toujours intéressant :

Comment l'ESMA a-t-elle changé l'industrie du forex en Allemagne ?

Non seulement l'Allemagne est la plus grande économie de l'Union européenne, mais elle abrite également l'un des plus grands marchés des changes (forex) d'Europe, avec de nombreux courtiers et prestataires de services commerciaux accessibles aux investisseurs particuliers et institutionnels.

Comme nous l'avons amplement décrit, au cours des 12 derniers mois, il y a eu une série de changements dans la façon dont les courtiers peuvent offrir aux investisseurs particuliers des opérations de change et des contrats pour différence (CFD) dans l'UE - comment cela a-t-il affecté le marché des changes allemand ?

L'Allemagne est la force de l'UE

L'Allemagne est sans doute l'économie la plus importante pour l'UE, elle est souvent considérée comme le ciment qui maintient le bloc uni. Le pays dispose d'un marché financier solide qui abrite la Bourse de Francfort - la 10e plus grande bourse du monde en termes de capitalisation boursière.

En Allemagne, les traders ont tendance à privilégier les indices et les principales paires de devises, selon David Hodge, Chief Executive Officer EMEA et Chief Marketing Officer chez OANDA.

Hodge a déclaré : "Les deux indices les plus négociés sont le Dax suivi par le US 30."

Hausse du nombre d'investisseurs particuliers en 2018

Selon le rapport CFD/FX de mars 2018 sur les tendances d'investissement en Allemagne, pour une période de 12 mois se terminant en mars 2018, le nombre de traders CFD/FX allemands a augmenté de 23% pour atteindre 76 000...

>> Lire l'article complet sur : http://www.broker-forex.fr/forum/viewtopic.php?id=4832

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Juin 2019, 00:11 
phil nfp a écrit:
FullPips a écrit:
NDioWealthAmp a écrit:
Apparemment le levier 5 concerne les dérivés actions ?

Il me semble aussi.

1:30 pour les paires majeures du forex, un peu moins pour les paires secondaire, etc.

Le Darwin Exchange reste fonctionnel avec un levier de 1:15 qui est le levier maximum auquel un trade est répliqué (exposition au marché).

Les japonais ils vivent très bien depuis longtemps avec un levier forex de 1:25. Donc c'est un faux problème à mon avis.

Mais ce qui manque effectivement comme mesure phare pour assainir le marché, c'est l'obligation de passer par un MTF.

Ce tableau est plus explicite que de parler en levier il me semble, il y a pas photo si c 'est appliqué je vais sur les futures et options "vanilles" et adieu les cfd .Les petits comptes vont etre exclu de facto!

1:30 pour les paires majeures du forex, un peu moins pour les paires secondaire, etc.

Le Darwin Exchange reste fonctionnel avec un levier de 1:15 qui est le levier maximum auquel un trade est répliqué (exposition au marché).

Les japonais ils vivent très bien depuis longtemps avec un levier forex de 1:25. Donc c'est un faux problème à mon avis.


Haut
  
 
MessagePosté: 24 Juin 2019, 15:49 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Oui, je suis d'accord que sur une seule et même position, un levier de 30 est suffisant, mais si on monte des stratégies avec plusieurs petites positions qui ne son pas toutes corrélées, ces restrictions peuvent constituer une contrainte.

Mais bon, de toutes façon si le régulateur à procéder ainsi c'est qu'il y avait un besoin, donc il faut accepter et jouer avec les règles. C'est la base. Le régulateur n'est pas contre les investisseurs.

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2019, 21:14 
:30 pour les paires majeures du forex, un peu moins pour les paires secondaire, etc.

Le Darwin Exchange reste fonctionnel avec un levier de 1:15 qui est le levier maximum auquel un trade est répliqué (exposition au marché).

Les japonais ils vivent très bien depuis longtemps avec un levier forex de 1:25. Donc c'est un faux problème à mon avis.

Mais ce qui manque effectivement comme mesure phare pour assainir le marché, c'est l'obligation de passer par un MTF.


Haut
  
 
MessagePosté: 04 Juil 2019, 14:26 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
L'ESMA cesse de renouveler l'interdiction des options binaires, l'AMF la rend permanente

La décision s'explique par les interdictions nationales mises en œuvre par la plupart des autorités nationales compétentes.

L'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA), l'autorité de régulation des marchés européens des valeurs mobilières, a annoncé qu'elle ne renouvellera pas l'interdiction temporaire concernant la commercialisation, la distribution ou la vente d'options binaires aux investisseurs particuliers dans l'Union européenne (UE), ce qui était attendu depuis longtemps.

Plusieurs autorités nationales compétentes (ANC), telles que la BaFin, ont indiqué plus tôt qu'elle maintiendrait l'interdiction nationale des options binaires.

L'ESMA continuera de surveiller les activités liées à ces produits et à d'autres produits spéculatifs connexes afin de déterminer si d'autres mesures à l'échelle de l'UE sont nécessaires.

Nous sommes curieux de voir comment l'ESMA traiterait ses mesures d'intervention sur les produits étant donné que ces restrictions ont suscité une réaction plutôt controversée. La CySEC a osé remettre en question l'approche de l'ESMA pour déterminer si un trader est un investisseur particulier. Rappelons que l'autorité chypriote de régulation a proposé différents plafonds de levier pour différents types d'investisseurs. L'ESMA devrait peut-être envisager d'affiner son approche en ce qui concerne la réglementation du trading des CFD.

L'AMF interdit la vente d'options binaires

L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a décidé d'emboîter le pas de l'ESMA en interdisant la vente d'options binaires aux clients particuliers. L'organisme de surveillance a également étendu sa restriction sur la promotion des contrats pour différence (CFD) aux investisseurs non-professionnels.

>> Lire l'article complet : http://www.broker-forex.fr/forum/viewtopic.php?id=4873

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juil 2019, 15:17 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Je réaliserai un live ce soir à 17h :

Etude quant à l'évolution des statistiques relatives aux gains et pertes des Traders depuis l'ESMA


L'objectif de ce live sera de constater et d'étudier l'évolution des statistiques relatives aux gains et pertes des traders Européens depuis la mise en place des nouvelles normes de l'ESMA (European Securities and Markets Authority : https://www.esma.europa.eu/) réduisant l'effet de levier, protégeant contre les soldes négatifs, modifiant les exigences de marge et garantissant les niveaux de stop loss aux traders particuliers.

Nous nous appuierons notamment sur plusieurs articles rédigés par le média Français de référence sur l'actualité du secteur des brokers et courtiers FOREX & CFD Broker-Forex.fr : http://www.broker-forex.fr/, ainsi que sur des médias internationaux tels que Finance Magnates : https://www.financemagnates.com/ et LeapRate : https://www.leaprate.com/.


_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juil 2019, 18:35 
Hors ligne
Membre actif
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2019, 08:21
Messages: 41
Merci Fabien pour cette étude.

Le constat est simple, l’activité de trading est une activité qui comporte un risque très élevé de perte en capital, notre taux de probabilité de perdre une partie ou la totalité de notre capital est de 75 %. :shock:

_________________
https://www.machupi.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juil 2019, 14:28 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2008, 19:41
Messages: 12199
Localisation: Brétigny sur Orge, 91, FRANCE
Machupi a écrit:
Merci Fabien pour cette étude.

Le constat est simple, l’activité de trading est une activité qui comporte un risque très élevé de perte en capital, notre taux de probabilité de perdre une partie ou la totalité de notre capital est de 75 %.
C'est une manière de voir les choses.

Après dans les 75% de perdants il faudrait voir quelle est la part des gens qui débutent sans aucune connaissance, qui perdent quelques centaines d'euros puis qui s'en vont.

Car tout de même, avec un minimum de connaissances et une gestion du risque raisonnable, ce taux devrait âtre bien différent.

Aussi, il serait intéressant de savoir quel est le pourcentage de comptes PEA profitables. Là je pense qu'on aurait une grande majorité des épargnants gagnants avec la hausse des actions sur le long terme.

_________________


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juil 2019, 18:00 
Hors ligne
Membre actif
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2019, 08:21
Messages: 41
Fabien LABROUSSE a écrit:
C'est une manière de voir les choses.

Bonsoir Fabien,

Oui en effet :oops:

Ma grille de lecture est que le taux moyen de 75% est le même pour tous, investisseurs particuliers (débutants, pros, gagnants ou perdants). Perso, j’exploite cette donnée pour évaluer et agir sur le risque.

Comment ?

En réduisant son impact.

1. Allouer un capital que j’accepte de perdre.
2. Fixer un stop annuel de 20%
3. Préserver la performance passée, en se fixant un DrawDown Max annuel de 20%.
….

Malgré toutes ces mesures, j’ai toujours un taux moyen de 75% de perte en capital en revanche je mets tout en œuvre pour réduire son impact.

Si on me pose la question suivante, fais-tu partie des 25% de gagnants ?
Je répondrais que malgré mon expérience, je fais toujours partie des potentiels perdants. :D

Bonne soirée et bon week-end !

_________________
https://www.machupi.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Juil 2019, 16:24 
Hors ligne
Membre actif
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2019, 08:21
Messages: 41
2018 - 2 des 5 principaux courtiers CFD's regroupant le plus grand nombre de clients gagnants proposent la solution du copy trading.

2019 - Etoro & Darwinex toujours dans le top 5.

_________________
https://www.machupi.com


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 97 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO