Nous sommes le 30 Mai 2017, 04:38

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 21 Mai 2012, 21:08 
Hors ligne
Membre assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2012, 15:01
Messages: 367
Analyste financier, un métier en mutation

> Les analystes financiers distillent des conseils sur les entreprises cotées et sur les secteurs porteurs > Cela nécessite technicité , anticipation et résistance au stress

Faut-il investir, vendre ou acheter ? Répondre à ces questions est la mission des analystes financiers. Ils élaborent des recommandations soit pour les traders (analystes sell side) soit pour les gérants (analyste buy side). Ils sont aussi présents dans les sociétés en cas de fusion acquisition, d'achat ou de vente de filiale, quand on veut déterminer la valeur d'une entreprise.

Image

Une rémunération attrayante
Rapides et rigoureux, les analystes financiers, en majorité des hommes, doivent savoir communiquer, rédiger, maîtriser l'anglais et avoir un goût affirmé pour le travail. "Les journées commencent très tôt, deux heures avant l'ouverture de la Bourse. Et elles se terminent bien au-delà de 18 heures", précise Sébastien Villeroy, analyste sell side au cabinet Aurel. La rémunération est néanmoins attractive. Avec deux à cinq ans d'expérience, le salaire est estimé entre 40 000 et 50 000 euros brut par an. Avec dix ans d'expérience, il varie entre
80 000 et 100 000 euros brut annuels. A ces chiffres s'ajoutent une part variable dès les premières années.
Les analystes étudient à la loupe les sociétés : les profits, les dettes, les parts de marché, le chiffre d'affaire... Pour cela, ils utilisent tous les moyens à leur disposition, de la presse aux sites Web, en passant par les notes de synthèse. "Il y a une explosion d'informations dispnibles, d'où l'importance de savoir les décrypter et d'aller au-delà", constate Marie-Ange Verdickt, directrice de la recherche et de l'ISR chez Financière de l'échiquier, société de gestion de portefeuilles.
Mais il s'agit aussi pour l'analyste de regarder plus loin, comme la qualité du management, les stratégies, les contre-pouvoirs... "On peut faire le parallèle avec un rôle d'enquêteur", explique Laurent Vallée, de la société de Bourse de Portzamparc.

Anticipation et imagination
Un peu de flair est un plus, les analystes devant déterminer quelles valeurs vont grimper ou chuter et à quel moment. "Il faut anticiper, être imaginatif et avoir confiance en soi car nos évaluations concernent parfois plusieurs millions d'euros", considère Sébastien Villeroy. Ce qui demande une expertise pointue, donc, de l'expérience. Dès lors, ces postes sont difficilement accessibles aux juniors.
Aujourd’hui, crise financière oblige, les société de Bourse décroissent. Dès lors, les analystes se spécialisent de plus en plus. Ils optent soit pour un secteur d'activité (Internet, automobile, luxe...), soit pour une zone géographique (Europe, Amérique du Nord..). Certains se lancent même dans les nouveaux domaines, tels que le développement durable ou la déontologie.
Grisant et passionnant, le métier est très stressant. "Tous les jours, les cours de la Bourse vous dit si vous avez raison ou tort. C'est un baromètre instantané et permanent dont il faut savoir se détacher", résume Marie-Ange Verdickt.


Source : http://www.metrofrance.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Mai 2012, 21:14 
Hors ligne
Membre assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2012, 15:01
Messages: 367
Quelles études ?

Pour être analyste financier, un diplôme de niveau bac+5 avec des compétences pointues en finance est indispensable. Des filières très sélectives proposent un cursus avec une spécialisation en finance : école de commerce et de gestion, écoles d'ingénieur ou institut d'études politiques. A l'université, les titulaires d'un master en banque et finance sont aussi appréciés. Une formation technique est dispensée par la Société des analystes financiers (Sfaf).

Source : http://www.metrofrance.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Juin 2012, 18:36 
Hors ligne
Membre assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2012, 15:01
Messages: 367
Voici le témoignage de Catherine Gautier, qui s'est converti à l'analyse financière après des études littéraires :
http://www.metrofrance.com/x/metro/2008/04/06/wq4LHeL8gevPU/index.xml


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Mai 2013, 13:11 
Hors ligne
Membre assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2012, 15:01
Messages: 367
Quelques vidéos intéressantes:
http://www.jobteaser.com/fr/fonctions/1 ... ce-gestion


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO